Skip to main content

Parc actuellement fermé. Rendez-vous dès le 9 avril 2022 !

Menu
Tickets
Château du Haut-Koenigsbourg

Château du Haut-Koenigsbourg

Monument Coup de coeur de Stéphane Bern

Dominant la plaine d'Alsace, le château du Haut-Koenigsbourg est le château fort le plus connu en Alsace. Dressé à près de 800 mètres d'altitude sur un éperon rocheux, le château offre un panorama grandiose sur toute la plaine d'Alsace, dont l'alignement des sommets forme une frontière naturelle appelée par Jules Vernes « la ligne bleue des Vosges » 

Au XIIème siècle, Frédéric de Hohenstaufen construit un château sur une montagne appelée Staufenberg. A cette époque, la famille des Hohenstaufen tente de faire de l'Alsace la base de sa puissance, pour s'assurer le contrôle du Saint Empire Romain Germanique. 

Idéalement situé avec un emplacement stratégique, il est vu de tous et par tous mais il est également à la croisée d'importantes routes commerciales : la route du blé et du vin (du nord au sud) et la route du sel et de l'argent (d'ouest en est). Après la disparition des Hohenstaufen, une seconde dynastie impériale intègre le château du Haut-Kœnigsbourg : les Habsbourg. Mais le château représente une lourde charge pour les Habsbourg, qui ne parviennent pas à assurer l'entretien d'une forteresse agrandie à plusieurs reprises. Celui-ci est alors confié à une riche famille venue de Suisse, les Thierstein en 1479. Ils le rebâtirent et le transformèrent en résidence tout en adaptant son système de défense. 

Au XVIIème le château du Haut-Kœnigsbourg retrouve une importance stratégique car il contrôle une des voies d'accès principale à l'Alsace. La région est alors l'un des enjeux majeurs de la guerre de Trente Ans ou se livrent les principautés allemandes catholiques, soutenues par le duc de Lorraine, et les protestants, soutenus par le roi de France et le roi de Suède. Pour les habitants des villages, le château est un refuge sûr et à l'abri des pillards des deux camps. 

Mais la forteresse tomba après un siège de 52 jours par les Suédois. Pillée, incendiée, elle restera dans l'oubli pendant 250 ans. Jusqu'à la fin du XIXème siècle, elle subsista à l'état de ruines grandioses et remarquablement conservées, qui furent classées monument historique en 1862. 

En 1899 alors que l'Alsace vient d'être annexée à l'Allemagne, l'empereur cherche à asseoir sa nouvelle autorité. Le château du Haut-Kœnigsbourg est offert à Guillaume II et ce dernier décide d'en restaurer les ruines pour en faire un musée du Moyen Âge et un symbole de l'Alsace germanique. La restauration est confiée à Bodo Ebhardt, qui choisit de restituer la splendeur du château tel qu'il existait à l'époque des Thierstein. 

Ce château qui n'a pas été épargné par l'histoire a été pendant des siècles le témoin de conflits européens et de rivalités entre seigneurs. 

Redevenu français depuis le traité de Versailles en 1918, il est aujourd'hui l'un des châteaux datant du moyen âge le plus extraordinaire, il a même été classé à la deuxième place de l'émission « les monuments préférés des Français » en 2016.